Le Labo Irréel et ses composantes

Par admin lyc-hparriat-montceau-les-mines, publié le mercredi 29 mai 2019 11:29 - Mis à jour le jeudi 21 janvier 2021 19:37

Le Labo IRREEL, première école-laboratoire à voir le jour au sein de l’académie de Dijon, a ouvert ses portes à l’automne 2018.

Renforçant son identité d’établissement apprenant, favorisant ainsi la mutualisation et le développement de compétences entre pairs, l’établissement poursuit la mise en œuvre de formes nouvelles d'enseignement et d'occupation des espaces pédagogiques . Il bénéficie depuis d'une labellisation « école-laboratoire ».

Pour donner corps à cette nouvelle dynamique, l'ensemble des collègues et des élèves et étudiants ont a disposition :

Une salle « immersive » Cette salle de 250m², conçue pour permettre à chaque enseignant, de plus en plus confronté à l’hétérogénéité, d’explorer des dispositions adaptées à ses besoins pédagogiques, a pour vocation d’immerger les utilisateurs dans un environnement, loin des normes scolaires traditionnelles, facilitant les pratiques différenciées.

A côté de ce lieu d’expérimentations, le laboratoire s’est doté d’une salle de visioconférence permettant de créer des liens avec l’extérieur et des partenaires nationaux et européens tel que le FCL (Future Classroom Lab), d'effectuer également quelques cours à distance, des réunions avec les partenaires institutionnels (rectorat etc.).

 

 

Un implication dans le parcours Avenir

Dans le cadre d'un partenariat avec l'ESSEC et du centre de l'Egalité des chances de l'ESSEC l'établissement accompagne les élèves de tous les niveaux au travers des ressources proposées par le dispositif "Trouve ta voie".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La préparation au grand Oral

Le Labo Irréel a été le cadre de réflexion privilégiée pour le lycée Parriat concernant la mise en place d'une préparation au Grand Oral. Cette innovation du baccalauréat 2021 exige en effet des équipes pédagogiques une concertation interne et la mise en place de dispositifs pédagogiques adaptées au développement des capacités oratoires des élèves. Le travail a consisté dans l'élaboration d'un ressource commune et accessible à tous les collègues (disponibles sur l'ENT), contenant des exercices pratiquables par chacun pour développer les qualités d'expression orale des élves. Des temps de formation interne ont également été organisés concernant les modalités de la nouvelle épreuve et la mise en commun des pratiques.

 

Le Laboratoire de Mathématiques

Conformément aux préconisations du rapport TOROSSIAN-VILLANI, le laboratoire de mathématiques du lycée PARRIAT a pour but de faire évoluer l'enseignement des mathématiques ainsi que la perception que les élèves ont de cette discipline. Ses activités se déclinent en deux volets, chacun orientés à la fois vers le lycée et vers l'extérieur :

 

- Actions à destination des élèves : conférences de vulgarisation scientifique, organisation d'activités pendant la semaine des mathématiques, kermesse des mathématiques, ateliers pour les élèves du premier degré, préparation de différents concours (Olympiades, rallye des mathématiques, concours général, concours GEIPI) - voir l'agenda.

 

- Actions à destination des enseignants : formations (notamment pour les professeurs des écoles), réflexion sur les pratiques à l'intérieur du lycée (pour cette année : place des mathématiques pour la préparation au Grand Oral du bac), conférences expertes (également proposées aux collègues du secteur) - voir l'agenda.

 

Le Laboratoire de Sciences Humaines

Le projet du laboratoire est de permettre aux élèves de se familiariser davantage aux sciences humaines et au monde de la recherche. Il est également de donner des outils ou de proposer aux élèves des interventions qui leur permettent d’avoir un autre regard sur l’actualité, les évènements et les phénomènes sociaux qui les entourent.

Interventions auprès des élèves

Quatre types d’actions ont été envisagés :

  • Des interventions auprès des élèves sous diverses formes (conférence, débat, atelier autour d’un livre …) ;
  • Des visioconférences à destination des élèves avec un intervenant extérieur ;
  • Des interventions formatives auprès des collègues (visioconférence ou vidéo support de débat) ;
  • Des interventions ouvertes sur l’extérieur.

Un projet a été lancé également avec un enseignant chercheur qui a accepté de venir présenter aux élèves son sujet de recherche, en lien avec les programmes d’HGGSP de première. Michaël Girardin, Maitre de conférences en Histoire ancienne à l’Université du Littoral Côte d’Opale, a proposé de faire une intervention en présentiel autour de la question des rapports entre les États et une religion qui au cours de l’Antiquité devient une religion monothéiste : le judaïsme. Ce sujet recoupe les problématiques étudiées dans le cadre du thème Etats et religions en spécialité et est intégré dans la progression. Il permet de faire des liens avec l’actualité. L’intervention dépendra évidemment des conditions sanitaires.

La transdisciplinarité en seconde

Le projet de la Seconde Declam s’inscrit dans l'idée de donner de la visibilité à un projet particulier autour de la transdisciplinarité. Elle existe depuis 10 ans au Lycée Henri Parriat mais a toujours évolué au fil des équipes éducatives qui l’ont constituée.

En 2020, l’équipe pédagogique de la classe a été renouvelée et a désiré s’interroger sur l’efficacité du projet et sur la réussite des élèves au sein du Lycée. Cela permettrait de faire le bilan des années passées et d’ouvrir des perspectives d’avenir et d’évolution.

C’est pour cela que le travail en collaboration avec la Recherche permet d’établir des critères objectifs d’évaluation du projet de la classe et pourrait ouvrir aussi sur des expérimentations à court, moyen et long termes qui pourraient être évaluées par le travail des chercheurs.

Ainsi les trois années de collaboration au sein du LEA offriraient la possibilité aux enseignants de l’établissement de connaître les forces et les faiblesses des pratiques didactiques et pédagogiques déjà mises en place. Ce travail collaboratif permettrait le développement professionnel des enseignants.

Le projet LEA s’inscrit donc dans l’idée d’évaluer, de faire évoluer ou d’améliorer des pratiques afin de les partager autant à l’intérieur du Lycée qu’à l’extérieur en termes d’offres de formation initiale et continue.

 

Article en cours de réécriture